WAPT

Le fonctionnement de WAPT s'inspire fortement du gestionnaire de paquets du système GNU/Linux Debian apt, d'où son nom  WAPT (Windows Apt). L'idée sous-jacente est la simplification de la maintenance d'un parc informatique :

  • en automatisant l'installation et la mise à jour des logiciels ;
  • en offrant une interface de supervision du parc ;
  • en proposant des outils de prise en main et de maintenance à distance.

Voir la documentation officielle.

Sur le serveur wapt (mais également accessible depuis n'importe quel PC) se trouve "la console" wapt. Dans l'image ci-contre, elle affiche un extrait de l'inventaire du parc. Ici,  ce sont les postes dont le nom contient "B305".
Les 2 premières colonnes de la fenêtre principale (à gauche) montre instantanément l'état courant des postes ( en erreur, en attente de mise à jour, connecté ou non). La fenêtre de droite détaille les éléments d'inventaire du poste sélectionné :

  • inventaire matériel
  • inventaire logiciel
  • etat des paquets
  • ...
information complémentaire disponible en cliquant ici
Wapt ou Chocolatey ? Lequel utiliser ?
Selon moi, Chocolatey est plutôt utile à la gestion des postes isolés alors que Wapt est plus adapté à la gestion des parcs. Cependant lisez ce comparatif.

la console

Sur un PC, qu'il soit installé à partir d'un serveur WAPT ou en local, se trouve le "self-service Wapt" accessible par http://localhost:8088 ou http://127.0.0.1:8088.
On on ainsi accès à la liste des paquets installés sur le poste. Il est donc possible d'affiner l'installation.

Pour parachever l'installation ( supprimer - installer - downgrader), il faut s'authentifier en utilisant un compte ayant des droits d'un "administrateur local" du PC.