Pour la documentation en anglais, cliquez-ici

accès à l'étape 1 sur 3
accès à l'étape 2 sur 3

 

  1. Déploiement de l'image vers les machines cible

 

  1. Lancement du serveur.

Démarrer un PC quelconque ( mais qui n'est pas à restaurer)  comme il est exliqué à 'étape 1.
Lancer l'application Clonezilla Server.

Choisir l'option "static" pour définir l'adresse fixe du serveur à par exemple 192.168.1.1

 

Cet écran présente les résultats des tests de connectivité. Ici le serveur a reçu une adresse IP (par le serveur DHCP du réseau hôte). Attention, lorsque l'on répond "Y", celui-ci est en compétition avec le serveur DHCP fourni par Clonezilla, seveur  qui distribue 100 adresses de la plage 192.168.0.0. Il conviendra donc de mettre en pause le serveur  DHCP du réseau hôte pendant le processus de boot des PC à ré-installer.
Je réponds "y".

Les écrans suivant ont déjà été étudiés dans l'étape 2 sur 3.

Lorsque le périphérique "/home/partimage" est monté, choisissez "all" pour utiliser toutes les plages de restauration possibles.
Choisissez "Beginners", "restore-disk" puis "reboot".

Sélectionnez l'image à restaurer.


Sélectionner le disque sur lequel copier l'image.
Choisissez enfin les options "broadcast", "clients+time to wait".

Indiquez le nombre de PC à restaurer et un délai d'attente (timeout) en seconde (durée pendant laquelle le programme attendra que les PC à réinstaller se fassent connaître du serveur : voir le paragraphe suivant).
Confirmer les 2 prochaines demandes.
Le serveur est prêt. Nous obtenons le fenêtre affichée ci-après

Attention, cette fenêtre ne doit pas être fermée avant que le processus de restauration soit terminé sur tous les postes. C'est ici que s'affichera les résultats des restaurations au fur et à mesure de leur complétude.

  1. Lancement des postes à restaurer.

Démarrer tous les postes à partir de leur carte réseau.
Lorsque le processus est terminée, les PC redémarrent.
Il ne reste plus qu'à vérifier que tout est OK?

Note : le laps de temps déterminé lors des écrans "client + time to wait" (le délai d'attente) doit vous permettre de :

  • lancer toutes vos machines,
  • permettre le chargement de l'image PXE du menu DRBL,
  • permettre le chargement du noyau linux sur la station.
  1. Problèmes et solutions ( en cours de réalisation)